Réseau d'observateurs de la neige pour le massif des Vosges

Suite aux nombreuses avalanches mortelles survenues en janvier 2000, le Conseil Général 68, le Parc Régional des Ballons des Vosges, l’Association Départementale du Tourisme du Haut-Rhin, la DIREN et le CDM de Belfort engagent une étude sur les risques d’avalanches dans les Hautes Vosges.

Le 14 février 2000, en présence des médias, du matériel de nivologie et plus particulièrement une sonde de battage sont fournis au groupe d’observateurs par l’Université de Strasbourg. La première Mission Neige débute. Elle se poursuit à raison d’un ou deux sondages par semaine selon les conditions d’enneigement.

Article du journal l’Alsace.

Dès 1986, des stages de nivologie de terrain étaient organisés à l’initiative de la Fédération des Clubs Alpins et de Montagne.

Le site du Jardin Alpin, tourbière Charlemagne et Chalet Universitaire se prête parfaitement à ces études climatologiques et nivologiques.

Dans les années 2010, paraît une thèse de géo-histoire sous le titre de:  Réalité spatio – temporelle, cultures et représentations d’un risque méconnu.  

Les auteurs affirment que le risque d’avalanche dans les Vosges est méconnu. Sa connaissance dans le massif est limitée. Il y a absence de mémoire historique. Pas de « culture du risque ». Seules, quelques approches « empiriques »…

Le 10 décembre 2000, conférence à Orbey et présentation du Réseau d’observateurs nivo-météo.