Réseau d'observateurs de la neige pour le massif des Vosges

Muséum d’Histoire Naturelle et d’Ethnologie de Colmar

Dans les années 80, les grands hivers. Congère de « la piste de Retournemer »

Les observations naturalistes au XIX e siècle.

Frankenthal, fin XIX e siècle.
Carte des cirques glaciaires du massif du Hohneck. 1893. par les botanistes Brunotte et Lemasson.
Ruines de la ferme du Frankenthal, détruite par une avalanche en 1910. La ferme actuelle a été reconstruite à l’écart du couloir du Grand Dagobert.
Dégâts d’une avalanche en mars 2010, à proximité de la ferme du Frankenthal.

Y a t’il une « culture du risque dans les Vosges »?

A partir de 1976, P-M D débute l’étude des avalanches dans les couloirs des Hautes Vosges. Le but est de comprendre l’importance et la fréquence de ces phénomènes jusqu’à présent peu connus. A cette époque la communauté des montagnards avaient déjà la culture du risque en montagne.

Effet « chasse neige » et formation de corniches. Secteur Martinswand.

Mars 1986 – Mesures de l’épaisseur du manteau neigeux dans un couloir du versant Nord du Hohneck – par Damien HAXAIRE et P-M DAVID.

2011 – Croquis d’une coupe rapide qui met en évidence un risque de « cisaillement » entre strates.

Schéma simplifié d’une coupe stratigraphique d’un manteau neigeux reposant sur un plan de glissement. En l’occurrence, une sous couche humide sur une prairie en forte pente.
Le risque de départ au sol était marqué.

Lors de cette avalanche de fond, la végétation est arrachée. La coulée de neige et de terre s’étend sur plus de 100 mètres. Trois alpinistes donnent l’échelle.

Couloir du Falimont. Risque d’avalanche détecté quelques jours avant ce départ spontané, grâce à un sondage par battage et une coupe stratigraphique.
Toponymie des couloirs d’avalanches du Hohneck. Tous droites réservés.