Réseau d'observateurs de la neige pour le massif des Vosges

©Niv’ose

Chaque sentier, chaque sommet du massif vosgien recèle une légende, une anecdote ou une histoire. Celle que nous allons vous conter est une petite histoire dans la grande!

Le 16 décembre 1915, un Colonel Commandant la mission Russe se fait remettre le calque du centre du Hohneck.

Le calque du centre de résistance du Hohneck. Service historique de l’Armée de Terre. Archives Château de Vincennes autorisation du 29/10/1995.
Le sommet du Hohneck en octobre 1915.

Autrement dit les lignes de défenses du sommet sont communiquées à des officiers d’une armée étrangère, ce qui est interdit d’autant que ce document est classé secret!

Bordereau de remise des plan du Hohneck. Service historique de l’Armée de Terre. Archives Château de Vincennes autorisation du 29/10/1995.

Alors affaire d’espionnage ou malheureux incident?

En fait, ce jour l’officier chargé d’accueillir la mission Russe reçoit deux messages lui demandant de se trouver tout d’abord à 10 heures puis ensuite entre 10h 30 et 11h sur le chantier des crêtes. Mais, il est convoqué par un Général au même horaire et délègue donc à un autre officier pour le remplacer . Celui-ci fera transmettre, sans visiblement en informer de façon régulière sa hiérarchie, le dit calque.

Vue sur le Hohneck 1915.

Ouf! Nous avons évité de justesse une affaire d’espionnage au sommet du Hohneck!

Note de service. Service historique de l’Armée de Terre. Archives Château de Vincennes autorisation du 29/10/1995

Bientôt les premières neiges vont blanchir le Hohneck et nous aurons secrètement en mémoire cette fausse histoire d’espion Russe!