Réseau d'observateurs de la neige pour le massif des Vosges

Samedi 6 février 2021 – par Patrice PAUL.

Samedi 6 février 2021 Par Patrice PAUL

Le ciel remarquablement ocre ou jaunâtre en début d’après-midi, ce samedi 6 février, n’a pas échappé à la plupart d’entre vous ! Les poussières, issues de l’ouest du Sahara algérien, sont venues rapidement jusqu’à chez nous !Elles ont été balayées sur le désert par un vent fort le 4 février, à l’avant d’un axe dépressionnaire et d’un front froid traversant le Maroc. Un flux de sud-ouest très rapide en altitude a alors transporté une grande quantité de poussières sahariennes jusque sur les Vosges. Sur la carte météo du 6 février 2021 à 12 h, on voit que la progression de l’air doux est associée à un front chaud sur l’Alsace. Il ne pourra guère progresser plus au nord, en se heurtant à l’air froid scandinave venant du Nord. 

Bien sûr, ce phénomène est très rare en hiver, mais il n’est pas exceptionnel au printemps et en automne (moins l’été). Cette fois-ci, il a été particulièrement remarquable jusqu’en Alsace, avec une intensité plus forte sur les Alpes françaises et suisses,  le Midi de la France, l’Auvergne, la Méditerranée et dès le 5,  la côte algérienne en Oranie…

Le Puy-en-Velay, 6 février 2021 à 9 h (site de l’Office de tourisme du Puy-en-Velay, fournissant des images toutes les demi-heures). Les poussières sont passées au-dessus de l’Auvergne plus tôt, en début de matinée.

Dans les Hautes Vosges:

Camera de l’hôtel-restaurant du Hohneck, le 6 février 2021, à 12h38, avant l’arrivée des poussières:

Le HOHNECK, le 6 février 2021, à 13h08. La disparition du ciel ocre se produira finalement vers 15h30, avec des fluctuations dans l’intensité entre 13 et 15 h:

Pour en savoir plus:

Journal lematin.ch: https://www.lematin.ch/story/les-sables-du-sahara-jaunissent-le-ciel-romand-637824474837

Site de l’Office Fédéral de Météorologie et de Climatologie – MétéoSuisse

https://www.meteosuisse.admin.ch/home/actualite/meteosuisse-blog.subpage.html/fr/data/blogs/2021/2/zeit-zum-abstauben.html

Quand le sable et la neige s’associent, qu’arrive t-il?

Quand le sable et la neige se combinent, que peut-il se passer?

Rapport d’un observateur nivo-météo dans les Vosges: « Le 01 février 2001, comme toutes les semaines, j’effectue un sondage par battage et coupe stratigraphique dans le couloir du Rhodiola, au sud du Hohneck. »

« Le niveau fragile est visible sur cette photo prise lors du sondage, c’est une couche peu épaisse de couleur ocre qui résulte du dépôt de poussières transportées par le vent quelques jours auparavant. Ce phénomène de neige colorée, ou sable du désert, fréquent dans les Alpes, se produit occasionnellement dans le massif vosgien. Au test de stabilité, la partie supérieure du manteau neigeux se désolidarise des sous-couches. Cette strate fragile apparaît parfaitement sur le profil. »

Deux jours après, le 03 février 2001, un alpiniste déclenche un départ de plaque dans le massif du Hohneck.

Dans le numéro 154 de la revue «Neige et avalanches» de l’ANENA de juillet 2016, Vincent LATU, Daniel GOETZ et Sébastien ESCANDE décrivent et analysent un phénomène à peu près semblable survenu en avril 2016 dans les Alpes.

Avec un témoignage de Frédi MEIGNAN, gardien du refuge du Promontoire, le 16 avril 2016.

Incidence du dépôt d’une couche de sable au sein du manteau neigeux: exemple d’un sondage effectué le 4 mars 2021 au refuge Gilberti, à 1820 m d’altitude.