Qui sommes nous

L’association NIV’O.S.E est un espace d’échanges et de partage entre personnes ayant un intérêt commun pour la montagne vosgienne et tous les phénomènes météorologiques et climatiques liés au massif vosgien.
Elle regroupe des personnes, physiques ou morales, pratiquant des activités liées à la montagne dans le Massif Vosgien, Alsace, Franche-Comté, Lorraine.

NIV’O.S.E a vocation à être un observatoire des phénomènes naturels, notamment liés à la neige, étude débutée en 1976 dans les Hautes-Vosges par P-M DAVID,
Elle a pour but :

  • le suivi régulier de l’évolution du manteau neigeux et de tous événements s’y rapportant.
  • d’apporter une aide à la connaissance de la neige et des avalanches, de manière transdisciplinaire. L’association a une vocation d' »archivage ».
  • la publication sur tous supports et présentation en conférences d’articles scientifiques et historiques, de cartes et autres documents iconographiques concernant les milieux montagnards. La possibilité de permettre à des personnes compétentes de faire connaître leurs études et recherches patrimoniales.
  • de faire le lien entre la société civile, les collectivités, les organismes et institutions publiques et parapubliques.
  • de proposer des formations.

Le massif du HOHNECK.

Corniches du Grand Dagobert.

Avertissement

Le travail des observateurs nivo-météo.

Le suivi régulier de l’évolution du manteau neigeux s’effectue chaque semaine. Dans un premier temps, nous procédons au sondage par battage puis faisons une coupe dans toute l’épaisseur du manteau neigeux pour analyser chaque strate.

Mesure de la température
Analyse des cristaux – Arnaud, Francis, Alain.

Une fois le profil du manteau neigeux établi, les fragilités apparaissent.

Mesure de la masse volumique – Alain, Bernard, P-M D

Exemple d’un départ de plaque du à une strate de neige ancienne et sans cohésion située en profondeur. Le risque est indécelable en surface.

Pour terminer l’observation de terrain, un ou plusieurs tests de stabilité sont nécessaires pour estimer la stabilité du manteau neigeux.

Test du bloc glissant. Faible cohésion entre deux couches de neige.
La neige en surface (en rouge) se désolidarise de la sous-couche.
Le risque de départ de plaque est marqué.

Les premières observations du réseau NIV’o.s.e. 1976 – 1985

Quelques images du travail réalisé par une petite équipe de bénévoles.

Les relevés de terrain. Sont réactualisés tous les ans.

Prospection versant sud du Frankenthal, secteur Ulysse avec des secouristes montagne Fabrice et son collègue. 15 février 2003.

Quelques sondages dans les névés.

Damien HAXAIRE en plein boulot. Combe Dagobert – 1986.

CLIMATOLOGIE

A partir des 44 années de la série complète de mesures quotidiennes, les chercheurs de l’association NIV’o.s.e. possèdent maintenant les éléments précis permettant de vérifier l’évolution de l’enneigement dans les Hautes Vosges.

Sur ce diagramme de Météo France, la flèche marque le début de la série de mesures d’enneigement (P-M D – NIV’o.s.e. tous droits réservés).

Source Météo France.

On constate qu’à partir des années 90, l’écart de température est positif.

Pour pratiquer certaines activités hivernales, l’épaisseur minimale est de 20 cm. Certains hivers, la pratique de la randonnée nordique, pour ne prendre que cet exemple, est réduite à quelques jours durant la saison froide.

7 jours avec 20 cm de neige au sol.

Un bon enneigement durant les congés de fin d’année devient de plus en plus rare. Exemple sur ce graphique où la courbe de tendance de l’enneigement pluriannuel au 30 décembre, depuis 1976, accuse une forte baisse.

L’enneigement de la saison froide 2019 / 2020 n’est pas encore pris en compte.

L’approche naturaliste.

Cette étude est en cours de réalisation.

Un conseil de lecture.

« Dynamique des avalanches sous la direction de Christophe ANCEY »
Christophe ANCEY ; Professeur de mécanique des fluides à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et directeur du Laboratoire d’Hydraulique Environnementale de l’EPLF.
Aux Presses polytechniques et universitaires romandes. 2006.
Page 195 et 196 : « Approche naturaliste. On désigne par approche naturaliste – appelée encore approche experte – un ensemble de procédures qui visent à appréhender sur le plan qualitatif le fonctionnement avalancheux d’un
site.

Retours d’expériences.

Causes de l’instabilité du manteau neigeux et effets.

Une enquête permanente.

Croquis Alexis Nouhaillat.
Quelques notes prises depuis 1978 – D. Haxaire et P-M David