Réseau d'observateurs de la neige pour le massif des Vosges

(c) P-M David Niv’ose

Ce vendredi au matin, par une température à peine positive, nous relevions 5 litres de précipitations sous forme de pluie au poste de Ban de Laveline, à 400 m d’altitude. Habituellement, avec le gradient de température et selon l’altitude, nous aurions pu espérer mesurer 5 à 10 cm de neige fraîche sur les crêtes vosgiennes. Nous partons bravement, skis sur la voiture, en direction des 3 Fours et là: surprise!  ? Une croûte de glace épaisse d’un cm recouvre la neige.

(c) P-M David Niv’ose

Que s’est-il donc passé durant la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 janvier 2022? Au refuge du CAF, la gardienne nous confirme bien qu’il a plu par des températures de -3°C et sous un vent soufflant d’ouest par rafales dépassant 40 km/h. (64 km/h entre 18 et 19 h. Sources stations automatiques du réseau IC et Météociel). Chaque objet est recouvert de glace vive, tout est gelé, comme vitrifié…

C’est de l’eau en surfusion qui a gelé au contact du sol ou d’un objet.

https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/quest-ce-quune-pluie-verglacante

(c) P-M David Niv’ose

Chaque branche, chaque brindille est recouverte d’un manchon de glace qui finit par tomber au sol. Ça crisse sous les semelles.

(c) P-M David Niv’ose

Les surfaces damées par le passage des engins ou piétinées par les marcheurs deviennent des patinoires. Il faut des raquettes équipées de crampons pour se déplacer en sécurité. Même à ski, la « bûche » guette le skieur. Pour demain, samedi, on prend les mêmes et on recommence. Quelques flocons et des pluies verglaçantes vont à nouveau toucher le massif. Situation à surveiller de très près.