Réseau d'observateurs de la neige pour le massif des Vosges

Onglée matinale.

Le vent est glacial ce matin et les gants peu épais Aïe, Aïe, Aïe, il va falloir comme tous les débuts d’hiver se réhabituer.

Le ciel est bien dégagé en ce mardi matin sur le Kastelberg. On voit les Alpes. Vers midi, le thermomètre indique -3,5°C. Le vent de sud/est souffle en moyenne à 22 km/h avec des rafales de 30 km/h (merci à l’anémomètre de Fabrice). L’indice de refroidissement éolien indique -12 °C. Broutille, on verra lorsqu’il fera du – 18°, -20°.

Du côté de l’Ammelthal, on ne parle pas de corniches, tout au plus des congères aux allures de névés, fissurées par un léger glissement au sol lors du redoux précédent. Maintenant, tout est figé par le gel.

Ammelthal et Nid d’Hirondelle.

Vers le Wormspel, une amorce de « cornichette » domine le couloir du Rhodiola. Avec le vent qui s’engouffre dans ce goulet, même les bâtons s’envoleraient s’ils n’étaient attachés.

Un peu de neige craquant sous les semelles recouvre en partie les chaumes. Belle balade dans un air vivifiant. Ça donne envie. N’est-ce-pas?

Promeneur solitaire.

Peu de neige actuellement? Cela n’a rien d’anormal, l’hiver « météorologique » a débuté officiellement il y a trois jours. Un petit frémissement semble se préciser sur certains modèles comme Météociel. http://www.meteociel.fr/modeles/ Méfiance toutefois, ce ne sont que des « modèles » ou prévis automatiques, des robots…

A surveiller dès la nuit de lundi à mardi. Les précipitations neigeuses sont représentées en hachures blanches.