Observation du 18 janvier….. 1903 !

Article des DNA du…. 18 janvier 2020. (archives)

Dans « Der Bote vom Münsterthal » :

« Trois skieurs du Ski-Club des Vosges (Strasbourg) ont effectué une randonnée le long de de la crête. Partis du Hehrrenberg, ils avancèrent bravement en direction de la Schlucht sur une couche de neige d’au moins un mètre d’épaisseur. Mais devant les congères accidentées,des pans géants de neige glacée qui surplombent le vide, le tonnerre des avalanches dévalant les pentes, les valeureux pionniers rebroussèrent chemin et regagnèrent leur refuge du Herrenberg ».

A l’époque, la route des crêtes n’avait pas encore été construite. Il n’y avait pas de routes déneigées franchissant les cols vosgiens et très peu de refuges où s’abriter en cas de tempête. Il fallait donc gravir les pentes, depuis les vallées, par ses propres moyens, suivre la crête sans balisage et à proximité des corniches.

Les randonneurs n’avaient pas le matériel que nous utilisons maintenant. Pas de téléphone, de GPS ni de DVA, on se guidait à la carte et à la boussole.

Le massif vosgien était un véritable terrain d’aventures.

Et l’obs du 21 janvier 2020, cette fois :

Épaisseur de la neige, environ 10 cm (4 à 5 cm de poudreuse sur quelques cm de neige dure) T° 5°C vent de sud est faible.

Haut de Falimont.
Vers l’Alsace.
Croûte peu épaisse dans les secteurs ventés (carton).