Réseau d'observateurs de la neige pour le massif des Vosges

Le décor est planté…

Un léger brouillard accroche les sommets. A part l’hélicoptère qui s’éloigne dans le lointain, pas un bruit. Le décor est posé, surréaliste, irréel. Le télésiège vient d’être révisé, les parkings sont déneigés. Alors que dans de telles conditions d’enneigement, les skieurs, lugeurs, randonneurs s’en donnent à cœur-joie, la station du Col de la Schlucht est quasiment déserte. Si la station est ouverte, les remontées mécaniques n’ont pas encore l’autorisation de fonctionner, la brasserie, l’hôtel restaurant, ne peuvent accueillir de public…

Dans la forêt, les branches chargée de neige plient jusqu’au sol. Nous progressons dans une épaisse couche de neige poudreuse.

Au sommet du Montabey, à 1258 m d’altitude, nous mesurons environ 45 cm de neige. Pour les amateurs de glisse: il fait – 3°C, la neige est aussi à – 3°C. Son « poids » est d’environ 80 kg au m3 en surface et de 140 kg au m3 au niveau du sol. A vous de choisir le fart.

La chenillette est passée, les pistes de ski nordique sont tracées.

La neige est très poudreuse sans sous-couche établie. Il est donc conseillé de débuter la saison avec les « skis cailloux ».

Est-il nécessaire de rappeler que tant que le manteau neigeux ne sera pas stabilisé, il y a un risque de dévissage sur fortes pentes?