Il y a de la vie sous la neige.

Connaissez-vous les myxomycètes ? Par Bernard W.

« Dans le monde du vivant, leur mode de vie est bien particulier : ils se déplacent et se nourrissent comme les animaux, mais se reproduisent avec des spores, comme le font par exemple mousses, fougères et champignons. Savez-vous qu’il en existe des espèces bien particulières dans les Hautes Vosges ? Elles sont appelées espèces nivicoles, ou parfois nivales, car il leur faut 3 mois d’enneigement, consécutif et conséquent, sur le « dos » ! Aussi on ne va pas les trouver chaque année, et elles se font de plus en plus rares … mais si la saison a été propice, on les rencontrera à proximité de la neige fondante, sur la végétation (ou parfois à même le sol) qui vient juste d’être libérée du manteau neigeux. Leur plasmode, phase mobile, se nourrit des bactéries qui vivent dans le sol, protégées du gel, et dans le film d’eau existant entre la neige et le sol ; puis il se fixe et développe des fructifications au moment où la neige fond, souvent encore sous la neige.

On peut les apercevoir à l’œil nu … avec beaucoup d’attention. Mais pour les observer et se rendre compte de leurs particularités, la loupe est indispensable.

Une ambiance propice à la découverte des espèces nivicoles, Grand Ballon mai 2009. B. W.

Les observations historiques des myxomycètes sur les sommets des Hautes Vosges sont quasiment absentes. Nous n’avons trouvé que deux publications : un bulletin de la société botanique de France (1924) et une thèse de pharmacie soutenue à Nancy (1994)

Portraits de quelques unes de ces étonnantes créatures.

Lamproderma pseudomaculatum secteur du Grand Ballon.
Lamproderma arcyrioides, secteur Hohneck
Physarum vernum secteur du Grand Ballon

Merci à Bernard W. pour nous avoir fait découvrir ce monde fabuleux. Pour en savoir plus, vous pouvez visiter son site sur: http://myxosdesvosges.org/index.php?lang=&id=19