Réseau d'observateurs de la neige pour le massif des Vosges

Copie d’écran: https://www.facebook.com/meteodesvallees/

La météo s’annonce radieuse et les conditions de cramponnage excellentes dans les couloirs du Hohneck ce jour, pour les alpinistes.

J’ai pu le vérifier et en profiter ces jours derniers tout en mesurant qu’il fallait être très vigilant à chaque pas, tant la neige est verglacée par endroits, pour les descentes notamment. Et, à la montée, si l’on veut escalader certains passages très raides, il faut même utiliser des broches à glace; comme ici dans un couloir du Wormspel.


(c) Arnaud Lessoult

Des conditions idéales et rares donc qui incitent à se précipiter pour en profiter.

Copie d’écran: https://www.hotel-hohneck.com/auberge/webcam.html

Mais aujourd’hui je n’irai pas, à cinq heures du matin j’ai éteint mon réveil, alors que j’avais préparé tout mon matériel la veille avec cette envie d’aller parcourir des couloirs rarement dans de si belles conditions d’escalade.

Mon corps m’a dit STOP! La grosse fatigue des efforts des jours derniers se font sentir et je sens que je n’aurais pas la vigilance, le ressort, ni l’attention pour faire face à une petite erreur qui me serait fatale. C’est une peur lucide qui me prévient qu’il faut renoncer. Voilà le MOT que personne ou si peu d’alpinistes n’osent avouer: renoncer, non pas par la peur qui s’apparente à un manque de courage, mais par celle qui est le « résultat d’un long apprentissage  » et d’une longue expérience qui nous dit qu’aujourd’hui il ne faut pas y aller!

Copie d’écran: https://clubalpin-hautes-vosges.ffcam.fr/notes-de-lecture/guides-topos-and-co/

https://www.editionspaulsen.com/eloge-de-la-peur.html

La semaine prochaine les conditions seront encore bonnes, un ou deux jours pour récupérer pleinement et cela sera le moment, alors, d’aller en profiter!

(c) Arnaud Lessoult

Au dire de certains pratiquants chevronnés et fins connaisseurs du massif vosgien, nous avons actuellement des conditions de neige très particulières. Après plusieurs phases de redoux, de pluie et de regel, le manteau neigeux est figé par le froid. L’anticyclone d’Europe centrale s’installe pour encore quelques jours, entraînant une forte baisse des températures et aucun dégel diurne.

La progression dans les couloirs présente actuellement des conditions quasi glaciaires.
Piolets, crampons sont obligatoires! L’utilisation de broches a même été nécessaire sur quelques secteurs en glace. Par endroit, une mince couche de neige poudreuse recouvre sans adhérence ces surfaces vitrifiées.

Hier, samedi 05 mars 2022, les secours en montagne sont intervenus à plusieurs reprises. Dans tous les cas, les accidents étaient dus à des dévissages de cordées sur des neiges dures, voire des plaques de glace. Ce dimanche, les accidents par glissades se multiplient

https://www.dna.fr/faits-divers-justice/2022/03/06/plusieurs-alpinistes-et-randonneurs-secourus-ce-dimanche-en-montagne

Janvier 1994 présentait les mêmes caractéristiques. Voici les températures enregistrées à 1220 m d’altitude au poste CHT88 : Le 29/01/1994: Tn -8,6°C et le 30/01/1994 -7,5°C sans dégel diurne. Il y avait un mètre d’épaisseur de neige, croûtée, gelée, recouverte d’un peu de poudreuse.(mesures manuelles quotidiennes, (c)  P-M David) Archives Niv’ose.

Quelques skieurs s’aventurèrent sans se méfier dans le couloir du Falimont. Voici l’article de l’Est républicain qui relate cet accident:

Archives Niv’ose (c)

Parfois il faut savoir renoncer.